L’edging, comment contrôler son orgasme pour un plaisir sexuel décuplé

Jan 21, 2022 | Sexualité

Au cours des dernières années, la tendance du edging a gagné en popularité, laissant les non-initiés curieux et se demandant : qu’est-ce que l’edging ? Quels sont les avantages du edging ou comment s’y prendre ? Vous avez d’ailleurs peut être joué et essayé quelques approches d’edging par vous-même avec plus ou moins de succès.

Cet article sur l’edging vous donnera tous les secrets sur cette pratique consistant à retarder l’orgasme en jouant avec la stimulation et le point de non retour pour garder une excitation sexuelle maximale le plus longtemps possible.

L’edging, c’est quoi ?

La technique du « edging » (qui vient de l’anglais « edge » signifiant bordure ou limite) consiste à se stimuler sexuellement et à s’empêcher d’atteindre l’orgasme au moment où l’on est sur le point de l’atteindre, puis de recommencer. La personne pratiquant l’edging joue donc sur la limite (d’où le terme edging) à ne pas dépasser du fameux point de non retour au delà duquel l’éjaculation et l’orgasme est inévitable.

La plupart des hommes peuvent contrôler le moment où ils atteignent l’orgasme avec la masturbation. Mais la technique s’applique également en couple où la femme (ou l’homme pour un couple homosexuel) cherchera à stimuler son partenaire jusqu’au bord de l’orgasme sans qu’il l’atteigne tout en prolongeant ainsi le plaisir. Les hommes sont plus enclins à pratiquer l’edging, mais cela peut aussi être une expérience merveilleuse et à plusieurs niveaux pour les femmes.

En termes simples : L’edging est une technique sexuelle qui permet de retarder l’orgasme tout en maintenant un niveau d’excitation élevé.

Les avantages de pratiquer l’edging

La pratique du edging est initialement devenue à la mode dans les discussions sur le bien-être sexuel en tant que moyen d’obtenir de meilleurs orgasmes, mais il s’agit en fait d’un traitement vieux de plus d’un demi-siècle contre l’éjaculation précoce. Dans un article publié au milieu des années 50 dans le Journal of Sexual Medicine, James H. Semans a présenté la « méthode stop-start » pour aider les gens à durer plus longtemps avant d’atteindre l’orgasme. La technique du edging avant l’heure.

D’un point de vue plus global, l’edging peut vous rendre plus conscient de vos propres réactions sexuelles, que ce soit en solo ou avec un partenaire sexuel, apportant plus d’attention dans la chambre à coucher et améliorant ainsi la qualité de vos rapports sexuels.

Voici plus en détails les avantages qu’apportent la pratique du edging :

  • Des rapports sexuels plus longs : L’edging peut permettre aux partenaires de prolonger leurs rapports sexuels en contrôlant le moment de leur orgasme ou celui de leur partenaire. L’edging permet de prolonger les niveaux élevés de plaisir et de stimulation.
  • Plaisir physique : l’edging peut vous maintenir indéfiniment dans la zone d’excitation physique la plus élevée, celle qui précède l’orgasme. Pour de nombreux hommes, cette zone est la partie la plus agréable du sexe. La stimulation devient un moyen d’y rester le plus longtemps possible et d’avoir ainsi des orgasmes plus forts et de meilleure qualité.
  • Technique de contrôle de l’orgasme : Si vous vous demandez comment durer plus longtemps au lit de façon naturelle, la technique du edging masculin est votre solution. Elle peut aider à retarder l’orgasme pour ceux qui ont des problèmes d’éjaculation précoce ou prématurée. Pour de nombreux hommes, c’est le meilleur moyen d’apprendre à contrôler l’éjaculation ou d’augmenter leur tolérance au plaisir avant l’orgasme.
    • Orgasmes simultanés : Certaines personnes utilisent cette technique pour pouvoir synchroniser leurs orgasmes avec ceux de leur partenaire. Cela peut fonctionner pour les rapports sexuels, la masturbation mutuelle ou même les rencontres sexuelles à distance.
    • Des orgasmes plus puissants : Les hommes qui ont appris à rester « à la limite » longtemps trouvent que leurs orgasmes sont plus forts, plus puissants et plus intenses que jamais.
  • Plus de volume et de distance de sperme : L’edging peut également augmenter la quantité de sperme que vous produisez puisque chaque fois que vous vous approchez du point de non retour, une plus grande quantité d’éjaculat s’accumule. L’éjaculation sera alors plus fortes et le sperme ira plus loin.
  • Plaisir psychologique : L’aspect psychologique du edging est également très agréable, car il vous donne un sentiment de puissance, de contrôle et de compétence. Vous pouvez fantasmer d’être un amant capable de satisfaire même le partenaire le plus insatiable. Ou peut-être même plusieurs partenaires, ou encore vous voir comme le meilleur amant que votre partenaire n’ait jamais eu. Se tenir au limite de l’orgasme peut ouvrir la porte à de nombreux fantasmes différents sur vous, votre partenaire ou quelque chose de tout à fait différent (laisser travailler votre imagination).
  • Jeu de pouvoir : De nombreux hommes apprécient l’expérience de céder le pouvoir à leur partenaire. Une forme de jeu d’excitation, appelée « taquinerie et déni », peut être un excellent moyen de prendre le contrôle du corps de votre partenaire et de lui faire faire exactement ce que vous voulez. La taquinerie et le déni consistent à ne laisser votre partenaire jouir que lorsque vous êtes prêt à le faire. Vous pouvez l’amener à frôler le point de non retour, encore et encore, jusqu’à ce qu’il vous supplie de le laisser jouir.
  • Pratiquer le déni d’orgasme masculin : Pour ceux qui jouent dans le domaine du BDSM, le déni d’orgasme peut être amusant et stimulant pour celui qui le refuse et celui qui le reçoit. Le fait qu’un partenaire vous amène très près de l’orgasme et vous en empêche ensuite peut être absolument exaltant. Vous pouvez vous sentir moins responsable de votre satisfaction sexuelle et vous abandonner à un partenaire initiateur et maître de la situation. Ainsi, si la technique de l’edging masculin et le déni d’orgasme masculin peuvent être identiques, ils sont très différents dans leur intention psychologique. Ils se distinguent également lorsqu’il s’agit de déterminer qui est responsable du maintien de l’avantage. Il est nécessaire d’avoir une pratique sexuelle communicative (verbale ou non verbale) affinée pour que votre partenaire vous maintienne à la limite. Le simple fait de s’entraîner à y parvenir – avec quelques  » erreurs  » en cours de route – peut être très amusant !
  • Taquinez votre partenaire. Si votre partenaire aime vous voir avoir un orgasme, le retarder ou la taquiner en restant à la limite peut être un jeu amusant et excitant.

Bien que cette liste d’avantages du edging soit loin d’être exhaustive, elle devrait vous donner une idée des raisons pour lesquelles cette technique mérite d’être explorée pour améliorer votre sexualité.

Les conseils pour les hommes souhaitant pratiquer l’edging

L’edging masculin est une technique courante qui ne vise pas seulement à durer plus longtemps, mais aussi à comprendre les niveaux d’excitation et la façon de les gérer. Voici quelques techniques à appliquer – pour vous-même ou votre partenaire – lorsque vous vous entraînez à trouver l’edging masculin et à frôler le bord de l’orgasme.

Échelle d’excitation

Avant de vous expliquer comment pratiquer l’edging, il est important d’aborder l’échelle de l’excitation. Nous définissons l’excitation sur une échelle de 10 points où 0 correspond à une absence d’excitation et 10 correspond à l’orgasme. L’objectif est de maintenir un niveau d’excitation élevé (entre 7 et 9), tout en sachant que chacun a son propre « PNR » (Point de non-retour, où l’orgasme est inévitable). Une pratique consiste simplement à commencer à noter votre niveau d’excitation et à essayer de ressentir les différents niveaux et, le cas échéant, à en faire part à votre partenaire. N’oubliez pas que, si l’excitation est efficace, votre échelle peut changer au fur et à mesure que votre capacité de plaisir s’accroît.

Comment s’entrainer au edging soi-même ?

Une bonne façon de commencer à s’entraîner à l’edging est de faire une séance de masturbation chronométrée. Vous pouvez considérer l’art de la masturbation comme une séance d’entraînement en cinq étapes :

  • Etape 1 – stimulation initiale (échelle 2-3) : Choisissez un endroit sans distractions et réglez un minuteur (commencez par une durée un peu plus longue que celle que vous avez l’habitude de tenir et augmentez-la au fil du temps). En prêtant une attention particulière à vos sensations, commencez à stimuler votre pénis. Au fur et à mesure que vous entrez en érection, maintenez la stimulation constante et prêtez attention à votre respiration.
  • Etape 2 – augmentation de l’excitation (échelle 4-6) : Continuez à caresser votre pénis, mais évitez les zones qui pourraient être particulièrement sensibles.
  • Etape 3 – s’arrêter et ralentir (échelle variable) : En fonction de votre seuil et de votre point de non-retour, c’est le moment soit de vous rapprocher un peu plus de l’orgasme, soit de faire une pause et de ralentir.
  • Etape 4 – remonter l’excitation (échelle 6-8) : Cette fois, rapprochez-vous un peu plus de votre seuil d’orgasme, en faisant attention à ce qui se passe dans votre pénis. Sentez-vous le flux sanguin augmenter, créant une érection encore plus dure ? Quels sont les signaux internes et externes auxquels vous pouvez prêter attention pour savoir si vous vous approchez trop du PNR ?
  • Etape X : Répétez les étapes 3-4 – en augmentant votre niveau d’excitation et en vous arrêtant si nécessaire pendant le temps que vous voulez. À chaque fois, vous devez essayer de vous rapprocher d’un niveau élevé et de le faire baisser.

Au fil du temps, en suivant ce guide de l’excitation, vous pourrez augmenter votre contrôle et votre capacité à rester plus longtemps à la limite de l’orgasme et de l’éjaculation.

La pratique du edging est-elle mauvaise ?

La réponse est … çà dépend ! Il existe en effet quelques risques mineurs liés au edging masculin. Il s’agit notamment de :

  • Perte de connexion ou de présence : Si vous vous concentrez trop sur les mécanismes de l’edging, il est possible que vous perdiez le contact avec le reste de votre corps, votre plaisir ou la connexion avec votre partenaire. Cela est vrai pour toute pratique sexuelle qui implique une forte concentration sur le pénis pour l’excitation, mais c’est particulièrement vrai pour l’edging masculin. Si vous ne pratiquez que l’edging au lieu de diversifier vos pratiques érotiques, l’edging peut perdre ses aspects agréables.
  • L’insensibilité : La pratique de l’edging masculin peut développer une tolérance aux préliminaires à faible niveau de sensations ou aux rapports sexuels à faible niveau d’excitation. Vous en venez à ressentir de moins en moins de stimulation dans des conditions d’excitation normales. La sensation physique – en particulier sur le pénis – peut finir par s’estomper avec autant de contact et d’attention sur cette partie de votre corps. Si cela commence à vous arriver, il suffit de faire une pause dans la pratique de l’edging. Concentrez-vous plutôt sur le plaisir sensuel du reste de votre corps. L’excitation sera toujours là quand vous serez prêt à y revenir !
  • Déception de l’orgasme : L’edging masculin est très amusant et excitant pour de nombreux hommes. Cependant, si le fait de retarder l’orgasme devient la partie la plus importante du sexe, vous vous préparez à être déçu lorsque l’orgasme se produira. Au fil du temps, l’effet cumulatif de ces déceptions risque de rendre vos orgasmes décevants en général.
  • Incapacité d’orgasme : L’edging masculin entraîne parfois de la fatigue et peut vous empêcher d’atteindre l’orgasme. Cela peut être dû à un simple épuisement ou à une surstimulation (également appelée anorgasmie). Vous pouvez vous retrouver avec le problème inverse de l’éjaculation précoce, à savoir l’éjaculation retardée. Veillez donc à vous autoriser parfois à jouir plus tôt, afin de préserver votre capacité à jouir.

Et l’edging pour les femmes, est-ce possible ?

Le edging pour les hommes st les femmes aussi !

En termes simples, l’edging consiste à rester au bord de l’orgasme, mais sans l’atteindre. Les techniques d’edging sont pratiquées par les hommes et les femmes, mais plus souvent par les hommes. Étant donné que les femmes peuvent être ou apprendre à devenir multi-orgasmiques, il est moins nécessaire pour elles de retarder l’orgasme et de pratiquer l’edging. Une femme peut plutôt vouloir apprendre à devenir multi-orgasmique et continuer à jouir à plusieurs reprises tout au long de son rapport sexuel.

Comme l’edging n’est généralement pas aussi bénéfique pour le plaisir physique des femmes, l’edging féminin est davantage pratiqué par les femmes et leurs partenaires qui souhaitent explorer le jeu de contrôle / pouvoir. Pour les personnes qui aiment jouer avec la dynamique du pouvoir dans leur vie sexuelle, la maîtrise de la coupe ou du déni d’orgasme peut être un excellent moyen de contrôler le moment de l’orgasme de leur partenaire ainsi que le leur.

Pour s’amuser avec le contrôle des orgasmes de sa compagne de jeu, le partenaire d’une femme peut lui dire qu’elle n’a le droit d’avoir un orgasme que lorsqu’il le dit. Elle peut être obligée de retenir ses orgasmes et de céder son plaisir à la volonté de son partenaire. Il peut aussi la maintenir au bord de l’orgasme jusqu’à ce qu’elle accomplisse certains actes sexuels ou dise ce qu’il veut qu’elle dise. Cet échange de pouvoir peut souvent être très excitant pour les deux personnes, surtout si elles aiment la domination et la soumission.

Bien que l’intérêt du edging pour les femmes est donc moins évident que pour les hommes, il a néanmoins quelques avantages :

  • Connaissance de soi sur le plan sexuel : Le principal avantage de l’edging pour les femmes est une relation plus approfondie avec leur propre excitation sexuelle. Plus vous en savez sur le fonctionnement de votre corps et sur ce qui vous amène à l’orgasme, plus vous pouvez avoir de bonnes expériences masturbatoires et sexuelles. Connaitre la limite signifie apprendre les tenants et les aboutissants de votre propre corps et de votre cycle d’excitation afin d’approfondir votre connaissance de vous-même sur le plan sexuel.
  • Des orgasmes plus forts : Parfois, repousser un orgasme peut vous aider à avoir un orgasme plus fort et plus durable. Plus la tension érotique est forte dans le corps d’une femme, plus son orgasme peut être puissant.
  • Approfondir la connexion avec le partenaire : La stimulation peut être l’occasion de jouer avec la connexion avec votre partenaire. Vous pouvez apprendre à votre partenaire comment vous aimez être touché, et il peut à son tour vous taquiner et vous faire passer par des vagues de plaisir répétées.

Le meilleur Oeuf vibrant connecté

Sextoy Lovense Lush 3

Le masturbateur automatique

Masturbateur Fleshlight

Les rencontres coquines

rencontre coquine

Ces articles pourraient vous intéresser :

Sexe, lumière allumée ou dans le noir ?
Sexe, lumière allumée ou dans le noir ?

Vous avez certainement déjà vu ces vieilles émissions de télévision et ces vieux films où une fois le premier baiser passé, les lumières s'éteignent. A nous...