Comment trouver et stimuler le point G jusqu’à l’orgasme ?

Jan 27, 2022 | Sexualité

Si vous faites partie des personnes qui se sont toujours demandées comment trouver le point G, ne vous posez plus de questions vous êtes sur la bonne page. Que vous soyez une femme à la recherche de son point G ou un homme voulant faire plaisir à sa femme, nous allons vous aider à trouver, réveiller et stimuler le point G pour obtenir un ou plusieurs orgasmes inoubliables.

Qu’est-ce que le point G ?

Un bref aperçu du point G

Le point G, également appelé zone de Gräfenberg ou point de Gräfenberg, est une zone érogène située à l’intérieur du vagin. Il doit son nom au scientifique allemand Ernst Gräfenberg qui l’a découvert. Une zone érogène est une partie du corps qui est sensible à la stimulation sexuelle et le point G est l’une des principales zones érogènes chez la femme.

Certaines personnes déclarent que la stimulation de cette zone les amène à l’éjaculation féminine ou à produire une lubrification beaucoup plus importante que d’habitude. D’autres femmes rapportent que le stimulation du point G offre un orgasme plus intense, ou qu’elle rend possible l’orgasme par pénétration vaginale alors qu’elles sont plutôt clitoridiennes.

Les réactions à la stimulation du point G varient selon les personnes. Certaines femmes ne trouvent pas le point G ou ne croient pas en avoir un. D’autres, plus rares il est vrai, trouvent la stimulation de cette zone douloureuse ou désagréable. En revanche, beaucoup rapportent que le point G offre une forme différente de plaisir intense qu’elles n’obtiennent pas avec d’autres formes de stimulation comme le cunnilingus ou le plaisir anal.

Combien de points G une femme possède-t-elle ?

Si vous vous posé la question de savoir combien de points G une femme possède, la réponse courte est un. Mais en réalité, le point G est plus une zone de sensibilité qu’un point en soi. Donc à vous de voir si vous préférez dire qu’une femme possède une multitude de points G localisés dans une même zone ou un seul point G qui correspond à cette zone. La définition usuellement reconnue est cette dernière, une femme a donc un seul point G. A noter que cette zone très sensible qui provoque l’excitation peut également légèrement se déplacer à l’intérieur du vagin au cours du cycle menstruel ou de la vie de la femme.

Chaque femme a donc un point G et le potentiel d’un orgasme lié à ce point. Cependant, le point G peut se développer à des moments différents selon les femmes. Chez un petit pourcentage de femmes, le point G se développe tôt dans la vie (bien avant la vie sexuelle) et devient un endroit où elles ressentent beaucoup de sensations. Chez d’autres femmes, le point G ne se développe que plus tard et il faut parfois des semaines, voire une année, de stimulation régulière pour en ressentir du plaisir. Mais le jeu en vaut clairement la chandelle.

Malheureusement, comme on leur a dit que le point G était un mythe (un peu moins vrai actuellement mais clairement répandu il y a une dizaine d’année), les femmes abandonnent l’exploration lorsqu’elles ressentent un engourdissement ou une irritation après la stimulation du point G.

Comment trouver le point G ?

Un peu d’anatomie : où se situe le point G ?

Le principal problème du point G est que vous ne pouvez pas le voir. Il est donc insaisissable, entouré de secret et de mystère. Rassurez-vous, une image permet de vous rendre compte facilement de son emplacement.

localisation du pointG

Le point G se situe à environ 2 ou 3 centimètres à l’intérieur du vagin sur sa face supérieure. Certaines personnes disent que la zone est bosselée lorsqu’elles la touchent, ou qu’elles doivent appuyer très fort sur la zone pour la sentir.

D’autres disent qu’elles ressentent parfois le besoin d’uriner en touchant cette zone, probablement parce qu’elle se trouve sous la vessie. Par conséquent, il peut être utile d’aller aux toilettes avant de chercher le point G.

Un peu d’exploration sexuelle pour trouver son point G

Pour commencer, nous vous conseillons d’explorez votre point G seule, sans partenaire sexuel. Comme cette zone peut être sensible et que la stimulation peut être intense, il est plus facile pour une femme de trouver son rythme lorsqu’elle a un contrôle total sur sa façon de stimuler.

Avant de commencer l’exploration de votre vagin, vous pouvez essayez cette petite expérience pour vous faire une idée de de la texture du point G :

  •     Posez votre langue sur le palais, juste derrière vos dents.
  •     Déplacez le bout de la langue légèrement vers l’intérieur de votre bouche et sentez la partie bosselée et rugueuse du palais.
  •     Si vous reculez un peu plus loin dans votre bouche avec votre langue, vous trouverez une zone lisse – c’est une approximation proche de ce qu’est le touché (texture) du point G.

À l’intérieur du vagin, il y a d’abord une zone rugueuse ; on l’appelle l’éponge urétrale. Plus profondément, le vagin s’adoucit. C’est là que vous trouverez votre point G. La pression exercée par vos doigts (ou ceux de votre partenaire) sur la zone lisse procure une sensation de plaisir sexuel des plus agréables. Vous le verrez, trouver le point G nécessitera plusieurs essais et certainement quelques échecs. Pour augmenter les chances de réussite, vous pouvez suivre les conseils suivants :

  •     Essayez différents types de stimulation : « dure », douce, vibrante ou par caresses.
  •     Utilisez un sextoy incurvé spécialement conçu pour le point G.
  •     Changez de position sexuelle pour mieux accéder à cette zone.
  •     Appliquez une pression et une stimulation sur plusieurs zones différentes de l’intérieur du vagin. Soyez attentive à ce qui vous semble agréable ou différent de d’habitude.

Comment stimuler le point G ?

Comment réveiller la zone érogène du point G

Lors de la pénétration, le pénis ou le gode frôle le point G. Si le point G n’a pas été réveillé, il est peu probable que la pression et la stimulation soient suffisantes pour provoquer le plaisir du point G ou l’orgasme. Il peut être utile de commencer par réveiller le point G avec les doigts.

Commencer par les doigts présente deux avantages : vous pouvez essayer une large gamme de pressions, en commençant doucement et lentement, pour aller vers des formes de stimulation plus profondes, plus rapides et plus intenses. Deuxièmement, les doigts sont très sensibles et peuvent repérer les endroits les plus sensibles sur le point G ou autour de celui-ci. Demander à votre partenaire de masser le point G en appliquant une pression, une vitesse et une intensité croissantes est le moyen le plus sûr de réveiller et d’exciter le point G chez la femme. Mais ne vous stresser pas, n’oubliez pas de respirer, de vous détendre et d’accepter que cela ne vienne pas tout de suite. Rien n’est automatique dans l’amour et le sexe !

Les techniques de stimulation manuelle du point G

Maintenant que vous avez trouvé et éveillé ce point de plaisir, la question qui se pose est de savoir comment bien stimuler le point G pour prendre le maximum de plaisir dans votre sexualité et atteindre l’orgasme.

Lorsqu’il est massé patiemment, le point G se développe, gonfle et s’étend. C’est également à ce moment-là que vous pouvez ressentir l’envie de faire pipi. De nombreuses femmes sont inquiètes et gênées à l’idée de faire pipi sur leur partenaire, et se retiennent donc au moment le plus important de la phase préorgasmique, se crispant au lieu de se laisser aller. Cela les empêche d’expérimenter l’intensité de l’orgasme que le point G peut procurer.

Lors de vos explorations du point G, donnez-vous beaucoup de temps (au moins une heure) et rappelez-vous que vous n’avez pas besoin d’avoir un orgasme ou un squirt. Soyez simplement réceptive et ressentez les sensations que vous pouvez éprouver. Demandez à votre partenaire d’y aller lentement et légèrement au début, puis d’augmenter la vitesse et la pression. Lorsque vous commencez à explorer le point G, votre clitoris peut devenir moins sensible et/ou plus difficile à localiser.

Veillez à ce que votre partenaire essaie des vitesses et des pressions différentes. Donnez-lui votre avis sur ce qui vous convient le mieux. N’oubliez pas que ces sensations sont susceptibles de changer au cours d’une journée, mais aussi au fil des semaines, des mois et des années de votre vie. Au fur et à mesure que vous serez plus excité, vous serez généralement capable de supporter une plus grande pression et stimulation du point G. Il se peut que vous ayez besoin d’une forte pression pour atteindre l’orgasme à partir de votre point G, ou que vous réagissiez à un toucher plus léger. Chaque femme est différentes.

Utiliser des sextoys pour stimuler le point G

Il est également possible d’éveiller et de stimuler votre point G à l’aide d’un sex toy pour point G, conçu spécialement à cet effet. Certains d’entre eux sont simplement des dildos qui ont une courbure vers le haut prononcée pour exercer une pression sur votre point G. D’autres sextoys offrent également des options de vibration. Bien que les vibrations soient moins importantes pour le point G que pour le clitoris, il peut être très agréable d’avoir des vibrations sur votre point G.

Il existe une grande variété de vibromasseurs spécifiques au point G, avec des designs différents, mais tous visent à procurer un orgasme plus intense. En voici quelques exemples :

Les stimulateurs de point G

Si vous êtes débutante, optez pour un stimulateur de point G dont l’embout est incurvé pour faciliter la stimulation du point G. Les modèles striés permettent aux crêtes de passer sur le point G offrant ainsi une stimulation supplémentaire.

Stimulateur de point G
Lovense Osci 2

Les œufs vibrants

Si vous vous sentez plus courageuse, essayez un « œuf » entièrement insérable, ce qui peut sembler intimidant mais il a l’avantage que l’extrémité du vibrateur est arrondie et se pose directement sur le point G. Il peut de plus être porté tout habillée et s’il est connecté comme le Lovense Lush, il vous permettra d’aller au cinéma ou au restaurant avec votre copain qui s’amusera à le faire vibrer pour votre plus grand plaisir !

Œuf vibrant Lovense Lush 3 pour stimuler le point G
Œuf vibrant Lovense Lush 3

Les vibromasseurs rabbit

Les sextoys rabbit sont des vibromasseurs combinés qui peuvent aider les femmes à atteindre l’orgasme plus rapidement et plus régulièrement. Le vibromasseur combiné que la plupart des gens connaissent est le rabbit, qui possède deux petites « oreilles » pour la stimulation du clitoris, ainsi qu’une partie plus classique pour la stimulation vaginale ou du point G.

Les vibromasseurs rabbit existent dans toute une gamme de formes et de tailles, dont certaines sont plus abstraites. Certains sont réglables et peuvent être manœuvrés en place, ce qui permet de s’amuser les mains libres, tandis que d’autres sont étanches et possèdent un double moteur, des fonctions d’aspiration ou même des fonctions de connectivité pour un contrôle à distance. C’est le cas du Lovense Nora.

sextoy Nora pour stimuler point G + clitoris
Rabbit Lovense Nora

Les meilleures positions sexuelles pour stimuler le point G

Si vous souhaitez bénéficier d’une bonne stimulation des points G pendant les rapports sexuels, certaines positions sexuelles sont les plus efficaces. Essayez des positions qui vous permettent de contrôler un peu plus vos mouvements afin de déterminer les types de stimulation que vous appréciez le plus. Bien qu’il existe de nombreuses positions sexuelles qui peuvent vous aider à atteindre cet objectif, en voici trois à essayer.

La Cowgirl

Cowgirl pour stimulation point G
position cowgirl

Demandez à votre partenaire de s’allonger sur le dos, puis montez sur lui et chevauchez-le. Cette position vous permet de contrôler entièrement le rythme, la profondeur et l’angle de la pénétration, afin que vous puissiez vous concentrer sur la recherche de votre point G pendant le rapport.

Au lieu de faire des mouvements de haut en bas, essayez de faire des mouvements de va-et-vient pour stimuler la région du point G contre votre paroi vaginale interne. Le mélange des genres peut également être utile, alors n’ayez pas peur d’expérimenter des vitesses et des angles différents.

La levrette

levrette pour stimulation point G
position levrette

La levrette est une excellente position pour obtenir une pénétration plus profonde pendant les rapports sexuels. Il est facile de varier l’angle de pénétration pour atteindre votre point G.

Commencez par vous mettre à quatre pattes avec votre partenaire derrière vous. Pendant la pénétration, essayez de vous appuyer sur vos avant-bras ou de pousser vos hanches vers l’arrière pour modifier l’angle jusqu’à ce que vous trouviez la position qui vous convient le mieux. Si vous le souhaitez, vous pouvez essayer une autre variante en vous allongeant sur le ventre, les jambes pendantes au bord du lit, en permettant à votre partenaire de se tenir derrière vous et de vous pénétrer sauvagement (ou délicatement suivant vos gouts !).

Le missionnaire avec jambes resserrées

missionnaire avec jambes resserrées pour stimulation point G
position missionnaire avec jambes resserrées

Une variante de la position classique du missionnaire. Cette position permet une plus grande stimulation sans avoir une importante profondeur de pénétration. Vous commencerez sur le dos en position du missionnaire avant de rapprocher vos jambes. Ensuite, les jambes de votre partenaire doivent chevaucher les vôtres, ce qui permet de les serrer plus étroitement. Bien que cette pénétration superficielle ne soit pas aussi profonde, elle crée une sensation de resserrement – et une friction accrue contre votre point G – qui pourrait être le moyen idéal pour vous aider à atteindre l’orgasme.

Orgasme et point G

orgasme du point G

Que ressent-on lors d’un orgasme féminin au point G ?

L’orgasme féminin du point G peut être extrêmement intense et est plus susceptible qu’un orgasme clitoridien de se propager dans tout le corps. Juste avant d’avoir un orgasme du point G, vous pouvez avoir l’impression d’avoir envie de faire pipi. Cela est dû à la stimulation du point G, qui peut également entraîner une éjaculation féminine. L’éjaculation féminine peut survenir en même temps que l’orgasme du point G, ou séparément. Dans de rares cas, elle peut aussi être provoquée uniquement par la stimulation du clitoris.

Comment se masturber pour avoir un orgasme du point G ?

Pour avoir un orgasme du point G, il est essentiel d’être à l’écoute de son corps. En plus de prendre le temps de réveiller votre point G, vous devez consciemment détendre votre corps. Demandez à votre partenaire de chauffer très sensuellement votre corps tout entier, y compris votre vulve, votre vagin et votre clitoris. Si vous avez l’habitude d’avoir un orgasme par stimulation clitoridienne, essayez d’avoir au moins un orgasme clitoridien avant de commencer votre exploration du point G.

Une façon d’accroître la sensation du point G est d’émettre des petits cris et gémissements pendant la stimulation. Le fait d’émettre des sons aide à détendre les muscles du vagin et vous permet de progresser vers l’orgasme. La stimulation du point G et l’orgasme peuvent également être très émouvants ; vous pouvez pleurer, rire ou crier. Vous et votre partenaire devez rester présents pour tout ce qui se passe, y compris les émotions profondes – de l’extase joyeuse aux larmes, en passant par une combinaison des deux.

Comment provoquer un orgasme du point G à sa partenaire ?

Si vous voulez savoir comment donner un orgasme du point G lors d’un rapport avec votre femme ou copine, commencez par les instructions ci-dessus sur la façon d’établir la sensibilité du point G (le réveil du point G). Si votre partenaire a déjà un point G développé, vous pouvez utiliser certaines des techniques mentionnés plus tôt dans l’article pour réveiller et réchauffer le point G à chaque fois que vous faites l’amour.

Vous pouvez localiser le point G de votre partenaire en plaçant un ou deux doigts à l’intérieur du vagin, en pénétrant un peu au-delà de la deuxième phalange, puis en pliant vos doigts dans un geste du type « viens ici ». Il n’est pas nécessaire de faire beaucoup de mouvements d’entrée et de sortie ; il suffit d’enrouler et de dérouler les doigts pour faire l’affaire.

  • Utilisez la lubrification. La capacité de lubrification des femmes change tout au long de leur vie et de leur cycle menstruel. Ce n’est pas parce qu’elles ne sont pas mouillées qu’elles ne sont pas excitées. Vérifiez la capacité de lubrification de votre partenaire. Si elle ne se lubrifie pas facilement toute seule, gardez un lubrifiant à proximité. Les lubrifiants avec une petite pompe sont les meilleurs car ils sont faciles d’accès.
  • Prenez le temps. Il est préférable de commencer par le bout des doigts à l’ouverture du vagin et de faire des cercles lents. Essayez différentes pressions et vitesses, et écoutez ses commentaires. Continuez à faire des cercles lents au niveau de l’ouverture, puis sur la partie bosselée, et enfin directement sur le point G. N’oubliez pas que le point G n’est qu’une partie de l’ensemble du vagin. N’oubliez pas non plus que le point G n’est qu’un des points de plaisir d’une femme.
  • La technique du « viens ici ». La technique la plus efficace pour le point G est le mouvement du « viens ici » détaillée plus haut qui consiste à faire passer un, deux ou trois doigts sur le point G. LA plupart des femmes aiment ce mouvement. Certaines femmes aiment que le mouvement « viens ici » soit effectué juste au-dessus de la partie bosselée, tandis que d’autres le préfèrent sur la partie plus lisse, juste après l’os pubien. Si vous êtes au bon endroit, vous pourrez accrocher vos doigts derrière son os pubien.
  • Tapotez. Essayez d’insérer vos doigts et de tapoter directement sur le point G. Vous pouvez commencer doucement et progresser progressivement. Commencez doucement et augmentez progressivement, pour voir quelle pression il peut supporter. Vous pouvez également varier la vitesse.

Le meilleur Oeuf vibrant connecté

Sextoy Lovense Lush 3

Le masturbateur automatique

Masturbateur Fleshlight

Les rencontres coquines

rencontre coquine

Ces articles pourraient vous intéresser :

La position du missionnaire
La position du missionnaire

La position du missionnaire est l'une des positions sexuelles les plus élémentaires. Le terme est apparu à la fin des années 1960 ou au début des années 1970....

Sexe, lumière allumée ou dans le noir ?
Sexe, lumière allumée ou dans le noir ?

Vous avez certainement déjà vu ces vieilles émissions de télévision et ces vieux films où une fois le premier baiser passé, les lumières s'éteignent. A nous...